Livre
Néerlandais
Plusieurs formats
Formats accessibles:

Zomerleugens : verhalen

Bernhard Schlink (auteur), Nelleke Van Maaren (traducteur)
Zeven verhalen over verwachtingen, illusies en leugens.
Titre
Zomerleugens : verhalen
Auteur
Bernhard Schlink
Traducteur
Nelleke Van Maaren
Langue
Néerlandais
Langue originale
Allemand
Titre original
Sommerlügen
Éditeur
Amsterdam: Cossee, 2018 | Autres éditions
268 p.
ISBN
9789059368033 (paperback)

Plusieurs formats:

Formats accessibles:

Plusieurs langues:

Disponibilité dans les bibliothèques flamandes

Disponible plus de 150 fois dans les bibliothèques flamandes

Commentaires

Zeven verhalen met een omvang van rond 40 blz. geschreven in een lichte, wat weemoedige toon. De levens van de hoofdpersonen verkeren in een overgangsfase: het wel of niet aangaan van een relatie, de ( dreigende) beëindiging ervan, het besef dat het leven niet heeft gebracht wat ervan gehoopt werd of de voorbereiding op de aanstaande dood. Alle verhalen spelen in het milieu van kunstenaars en wetenschappers, mensen zonder materiële zorgen, die ontdekken dat bedrog en illusie een grotere rol in hun levens spelen dan ze zich ooit gerealiseerd hebben. De verzorgd geschreven verhalen scheren langs de afgrond van het triviale, lezen gemakkelijk en hebben zo ondanks het demasqué dat veel personen treft eerder een ontspannende dan een reflecterende functie. De auteur van “De voorlezer” presenteert hier een coherente bundel met psychologische verhalen, waarin de politieke en historische lading en ambitie van eerder werk ontbreken. Gebonden; kleine druk. .

À propos de Bernhard Schlink

CC BY-SA 4.0 - Image by Ps45md

Bernhard Schlink, né le 6 juillet 1944 à Bielefeld en Allemagne, est un écrivain allemand. Il est notamment connu pour avoir écrit Le Liseur (1995) (titre original : Der Vorleser).

Biographie

Bernhard Schlink grandit à Heidelberg dans une famille allemande protestante. Son père Edmund Schlink (1903-1984), pasteur et professeur de théologie à l’université avait été relevé de ses fonctions par le régime nazi et n’avait retrouvé sa chaire qu’à la fin de la guerre. Sa mère Irmgard Ostwald originaire de Suisse alémanique était une étudiante de son père. Ils se sont mariés en 1938 et ont eu deux filles et deux garçons.

Schlink étudie le droit à l'Université de Heidelberg, puis à l'Université libre de Berlin. Après ses études, il exerce comme professeur de droit public à l'Université rhénane Frédéric-Guillaume de Bonn, pu…En lire plus sur Wikipedia