Bande dessinée
Néerlandais

1967, tot acid zult gij wederkeren

Jack Manini (auteur), Olivier Mangin (dessinateur)
Titre
1967, tot acid zult gij wederkeren
Auteur
Jack Manini
Dessinateur
Olivier Mangin
Langue
Néerlandais
Langue originale
Français
Titre original
1967 - Acide soit-il
Éditeur
Zedelgem: Saga Uitgaven, 2018
48 p., [8] p. : ill.
ISBN
9789085525813 (hardback)

Disponibilité dans les bibliothèques flamandes

Disponible plus de 34 fois dans les bibliothèques flamandes

Commentaires

Slotdeel van een tweedelig stripverhaal dat zich midden jaren zestig afspeelt in de Verenigde Staten. De strip kent meerdere verhaallijnen, waarbij feiten en fictie door elkaar heen lopen. Naamgever van de strip is privédetective Jack Cool. Die moet enkele verdwenen personen opsporen. De een is 'n jongeman die gezin en baan ontvlucht en terecht komt bij de vrijgevochten hippies van de 'Merry Pranksters'-gemeenschap van lsd-voorvechter Ken Kesey. Hij herstelt hun aftandse bus en neemt hen mee op een psychedelische roadtrip. De ander is de dochter van Jayne Mansfield, actrice en grote priesteres van de kerk van Satan. Achteraf blijkt er sprake van duistere geheimen bij de hoofdpersonen en onverwachte dwarsverbanden. Tegen die achtergrond ontrollen zich hallucinerende avonturen in een omgeving vol drugs en zwarte magie, met een verrassende maar wat vergezochte ontknoping. Interessant scenario (van Jack Manini) en sfeervol tekenwerk (van Olivier Mangin). Hardcover, kleurendruk; plus zes b…Lire la suite

À propos de Jack Manini

Jack Manini est un dessinateur et scénariste de bande dessinée français, né le 9 juillet 1960 à Montargis en Loiret.

Biographie

Ses premiers récits sont publiés dans les journaux Circus, Pilote, Zoulou, Chic, etc.

Son premier album, Je Swingue, paraît chez Futuropolis en 1985. Trois ans plus tard, il signe Le Cobaye chez Albin-Michel. Il poursuit en dessinant L'Archimage Robert avec Froideval en 1991 chez Zenda.

Il publie la trilogie Mycroft Inquisitor écrite par Arleston à partir de 1995 chez Soleil. Il écrit chez le même éditeur KO avec Michel Chevereau au dessin en 2000. L'année suivante, il dessine Estelle sur scénario de Raymond Maric chez Carabas. Il retrouve Michel Chevereau en 2005 chez Glénat avec La loi du Kanun.

Il reçoit avec …En lire plus sur Wikipedia

Suggestions