DVD
Anglais
Een hippie en een museumconservatrice krijgen een moeizame relatie
Titre
Minnie and Moskowitz / written and dir. by John Cassavetes
Directeur
John Cassavetes
Acteur
Gena Rowlands Seymour Cassel
Langue
Anglais
Éditeur
Lumière, 2010
1 dvd-video
Date d'enregistrement
1971
Durée
114 min.
Note
Engels gesproken Ondertiteling: Nederlands
EAN
5425019004286

Disponibilité dans les bibliothèques flamandes

Disponible plus de 29 fois dans les bibliothèques flamandes

Commentaires

Een speelfilm uit 1971 van de invloedrijke Amerikaanse regisseur John Cassavetes (1929-1989), pionier van de onafhankelijke film. Hij maakte onder meer 'Shadows' en 'Faces'. In 'Minnie and Moskowitz' zien we in de hoofdrollen Cassavetes' vrouw Gena Rowlands en Seymour Cassel. Minnie is museumconservatrice en heeft na een aantal mislukte relaties geen vertrouwen meer in de liefde. Ze ontmoet de onbehouwen hippie Seymour Moskowitz met wie ze een moeizame relatie krijgt. De Speelfilmencyclopedie (zesde editie, 1995) gaf drie sterren: '(...) Geslaagde mixture van de Hollywoodfilm en de underground. Het werd een volwaardige produktie in de Hollywoodtraditie, zonder dat Cassavetes toegaf aan de conventies van commerciële films als 'Love story'. Het scenario van Cassavetes zelf is vlotter en gemakkelijker te volgen dan die van zijn vroegere films. (...)' Er zijn geen extra's.

À propos de John Cassavetes

John Cassavetes, né le 9 décembre 1929 à New York et mort le 3 février 1989 à Los Angeles, est un acteur, scénariste et réalisateur américain.

Il commence sa carrière comme comédien. Il endosse plusieurs rôles d'abord au théâtre, puis à la télévision, dans des séries télévisées dont la plus connue est Johnny Staccato. Sa notoriété grandit lorsqu'il décide de passer au cinéma, notamment dans Face au crime (Crime in the streets) de Don Siegel. Mais c'est surtout derrière la caméra, en tant que cinéaste, que John Cassavetes va se distinguer. En 1959, il réalise Shadows, tournant avec une troupe d'amateurs et avec ses propres moyens. Le film engage le réalisateur et le cinéma américain dans la voie de l'indépendance. En rupture avec l'industrie hollywoodienne …En lire plus sur Wikipedia