Livre
Français
Avec l'audace qui la caractérise, Maggie Nelson raconte l'histoire d'un fantôme familial, Jane, sa tante, morte assassinée en 1969, alors étudiante en droit à l'université du Michigan. A travers une série de collages de poèmes, sources documentaires, fragments du journal intime de sa tante, brèves dans des journaux et enquête sur les traces de la disparue, Maggie Nelson explore la nature de ce fai
Titre
Jane, un meurtre / Une partie rouge : Autobiographie d'un procès
Auteur
Maggie Nelson 1973- Céline Leroy
Traducteur
Julia Deck 1974-
Langue
Français
Langue originale
Anglais
Titre original
The_ red parts : autobiography of a trial / Jane : A Murder
Éditeur
Paris: Seuil (Éds. du sous-sol), 2021-()
216 + 221 p.
Note
22/03/2021
ISBN
9782364685253
Plusieurs langues:

Disponibilité dans les bibliothèques flamandes

À propos de Maggie Nelson

CC BY 3.0 - Image by San Francisco Public Library

Maggie Nelson, née en 1973 à San Francisco, est une essayiste, poètesse et universitaire américaine. Ses œuvres traitent de sujets comme le féminisme, l'identité sexuelle, le genre, la théorie queer, la philosophie, la critique d'art, la théorie littéraire, la violence sexuelle. L’éclectisme de son écriture rend plusieurs de ses œuvres inclassables quant aux genres littéraires usuels. Maggie Nelson a qualifié sa démarche d’autothéorie, un terme qu’elle emprunte à Paul B. Preciado.

Ses œuvres les plus connues sont Bleuets et Les Argonautes.

Biographie

Maggie Nelson, née en 1973, grandit à Bay Area, un quartier de San Francisco.

Elle obtient en 1994 son Bachelor of Arts de l'université Wesleyenne. En 2004, elle soutient avec succès sa thèse de doctorat (Ph.D) en littérature anglaise au Graduate Center of the City University de New York.

En 2005, après avoir enseigné dans différentes institut…En lire plus sur Wikipedia