Livre
Néerlandais

De zoon van de verhalenverteller

Pierre Jarawan (auteur), Lilian Caris (traducteur)
De zoon van een uit Libanon gevlucht gezin voelt zich in de steek gelaten als zijn vader plotseling verdwijnt en gaat, als hij wat ouder is, zijn vader in Libanon zoeken.
Titre
De zoon van de verhalenverteller
Auteur
Pierre Jarawan 1985-
Traducteur
Lilian Caris
Langue
Néerlandais
Langue originale
Allemand
Titre original
Am Ende bleiben die Zedern
Éditeur
Amsterdam: HarperCollins, 2018 | Autres éditions
448 p.
ISBN
9789402700312 (paperback)

Plusieurs formats:

Plusieurs langues:

Disponibilité dans les bibliothèques flamandes

Disponible plus de 200 fois dans les bibliothèques flamandes

Commentaires

De zoon van een uit Libanon gevlucht echtpaar loopt een trauma op als de vader het gezin ogenschijnlijk zonder reden in de steek laat. Als jongvolwassene probeert hij het geheim van zijn vader in Libanon te ontraadselen. De auteur (1985) verbindt de zoektocht naar de vader met de jongste geschiedenis van Libanon, zoals de burgeroorlog, de Israëlische invasie en de cederrevolutie. Daardoor krijgt dit interessante, vlot geschreven - hier en daar wat sentimentele - familie-epos enigszins het karakter van een geschiedenisles. Hoewel de hoofdpersonen wat vlak blijven en de handeling wat uitgesponnen is, zullen veel lezers deze vertelling kunnen waarderen en benieuwd blijven naar de afloop. De auteur emigreerde op driejarige leeftijd met zijn Libanese vader en Duitse moeder naar Duitsland. Debuutroman.

À propos de Pierre Jarawan

Pierre Jarawan est un écrivain né à Amman, en Jordanie, en 1985, d'un père libanais et d'une mère allemande. Il a déménagé en Allemagne avec sa famille à l'âge de trois ans. Il a commencé à écrire à l'adolescence, inspiré par les histoires que son père lui avait racontées à l'heure du coucher. Il s'est d'abord bâti une réputation en tant que slameur (en Allemagne, c'est une activité professionnelle) puis comme romancier. Il est germanophone et anglophone. Il a déclaré au site L'Orient-Le Jour : « Je crois plutôt au pouvoir universel des histoires d’ouvrir des mondes aux lecteurs et de leur permettre de voyager dans des endroits qu’ils n’ont jamais visités – en lisant un livre ».

Ses romans ont pour toile de fond le Liban.

Œuvres

The storyteller, son premier roman, n'est publié qu'en anglais.

Tant qu'il y aura des cèdres (Am Ende bleiben die Zedern), publié en 2015, a ét…En lire plus sur Wikipedia