Livre
Anglais
Als rond 1260 de grote kruistochten ten einde lopen staat de kruisvaarders nog een keer tegenover de Arabieren.
Titre
Brethren
Auteur
Robyn Young
Langue
Anglais
Éditeur
London: Hodder, 2013 | Autres éditions
653 p.
Note
Vormt samen met Crusade (dl.2) en Requiem (dl.3) een trilogie
ISBN
9781444767803 (paperback)

Plusieurs langues:

Disponibilité dans les bibliothèques flamandes

Commentaires

De grote kruistochten lopen ten einde in 1260, de Westerlingen worden langzaam verdreven, de Mamelukken veroveren vesting na vesting. Het verhaal geeft evenveel aandacht aan beide partijen en speelt zich af in Londen, Parijs en het koninkrijk Jeruzalem. Een jongeman wordt ridder in de orde van de Tempeliers en ontdekt een geheim genootschap binnen de orde. In deze eerste roman - het eerste deel van een trilogie - wordt veel bloed vergoten, maar er is ook oog voor historische details, de natuur en menselijke motieven. Het geheel is vakkundig en verzorgd; niet zo meeslepend als het had kunnen zijn, maar de liefhebbers van een dikke historische roman komen niet tekort. Voor in het boek is een kaart van het Heilig Land opgenomen. Normale druk.

À propos de Robyn Young

Robyn Young née à Oxford en Angleterre en septembre 1975 est une romancière britannique.

Biographie

D'origine irlandaise et galloise du côté de sa mère, anglaise et écossaise du côté de son père, elle a toujours été fascinée par l'héritage celtique dont elle se sent si proche. Elle a grandi dans les Midlands et le Devon et a travaillé en tant qu'organisatrice de festival, conseillère en investissement et professeur d'écriture. Elle a fréquenté l'Université du Sussex en Brighton, en Angleterre où elle a complété sa maîtrise en création littéraire, arts et éducation. Elle vit et écrit à Brighton à temps plein. Elle est également l’auteur des trilogies de « L’Âme du Temple » (2008 – 2009) et « Les Maîtres d’Ecosse » (2011-2015), et revient en 2017 avec une nouvelle série autour de la Renaissance anglaise.

Tous ses ouvrages ont paru chez Fleuv…En lire plus sur Wikipedia